🔥 -30% DE RÉDUCTION 🔥 LIVRAISON GRATUITE 🔥
Maladies de chiens

Comment traiter la hernie discale chez le chien ?

LUNDI 15 MAI 2023

Si votre chien commence à prendre de l'âge, ou s'il appartient à certaine race comme les caniches ou les bergers allemands, votre toutou pourrait malheureusement développer dans un futur proche une hernie discale. Cette maladie peut être douloureuse et causer divers problèmes.

Ainsi, les hernies discales doivent être traitées rapidement pour éviter que le problème ne s’aggrave.

Qu'est-ce qu'une hernie discale ?

Les chiens atteints de hernie discale souffrent d’un état neurologique commun qui peut causer des troubles du système locomoteur, en raison de la compression de la moelle épinière.

La moelle épinière est une partie essentielle du système nerveux des animaux, car elle s’étend le long de la colonne vertébrale et transmet des informations du cerveau aux organes.

Les disques intervertébraux, situés entre les vertèbres, agissent comme des amortisseurs. C'est ce qui permet à votre chien de se mouvoir.

Un disque intervertébral est composé d’un noyau pulpeux entouré d’un anneau fibreux, et d’un canal médullaire qui permet le passage de la moelle. Lorsqu’une hernie discale se produit, le matériau du disque se déplace et comprime la moelle épinière, ce qui peut provoquer des douleurs, une faiblesse et des difficultés à marcher pour votre chien.

Si vous soupçonnez que votre animal puisse souffrir de cette maladie, il est important de rapporter les symptômes observés à votre vétérinaire.

Pourquoi mon chien a-t-il une hernie discale ?

Lorsque l’une des structures discales appuie sur la moelle épinière, une hernie discale se produit. Comme évoqué précédemment, ce problème peut être causé par la dégénérescence de l’anneau fibreux, ce qui entraîne une migration du noyau qui presse le canal médullaire, connu sous le nom de hernie de type I.

Il peut également être le résultat d’une saillie de l’anneau fibreux qui devient plus épais et comprime le canal médullaire : la hernie de type II. Les chiens de grandes races comme le Berger Allemand, Rottweiler, Doberman et les chiens âgés (âgés de 6-7 ans), ont ainsi un risque accru de développer une hernie discale.

Cependant, tous les chiens sont susceptibles d'être un jour atteints de hernie discale, quelque soit leur race ou leur âge. Celle-ci peut également survenir après un traumatisme comme un accident, une chute ou un choc.

La hernie discale est-elle une urgence ?

Lorsqu’un chien souffre d’une hernie discale, c’est une situation d’urgence qui nécessite des soins vétérinaires immédiats. La compression de la moelle épinière perturbe la circulation sanguine, ce qui augmente le risque de dommages permanents.

La douleur intense ressentie par le chien affecte gravement sa qualité de vie. Au fil du temps, les dommages peuvent s’aggraver, ce qui rend le traitement plus difficile et moins efficace.

Symptômes d’une hernie discale chez le chien

Symptômes d’une hernie discale chez le chien
Symptômes d’une hernie discale chez le chien

Les chiens atteints de hernie discale présentent plusieurs signes cliniques qui se manifestent en fonction du degré de dommage neurologique que provoque la compression médullaire.

Dans les cas plus légers, ils peuvent présenter des douleurs lombaires et d’autres désagréments, sans aucune altération, ce qui entraîne souvent des changements non spécifiques tels que la décomposition, la perte d’appétit, ou par exemple un soudain manque d'intérêt pour le jeu ou d'autres activités.

Dans ces situations, il peut être difficile d’identifier que l’inconfort du chien est due à un problème dans la colonne vertébrale.

Dans les cas les plus graves, le déficit neurologique est plus évident et peut conduire à la tétraplégie ou la paraplégie en fonction de la zone où se trouve la lésion, si elle est cervicale ou lombaire.

Dans les cas intermédiaires, les chiens peuvent présenter une faiblesse (parésie), ou une incoordination (ataxie), et des douleurs d’intensité variable.

Il est important de noter qu’en raison de certaines différences anatomiques, les hernies cervicales sont souvent plus douloureuses que celles des lombaires, bien que les déficits neurologiques qu’elles provoquent soient moins sévères.

Types de hernies discales chez le chien

Il existe différents types de hernies, selon la façon dont elles se produisent ou en fonction de la race de votre chien, par exemple. Parmi les types de hernies, on trouve les suivantes :

Extrusions discales

Les hernies discales sont plus fréquentes chez les chiens de petites races, tels que le Teckel, Bulldog français, Maltais, Yorkshire, Terrier, Schnauzer miniature ou métis.

Ces hernies sont aiguës, et les symptômes peuvent varier selon le degré de compression médullaire, des douleurs lombaires sans altération de la mobilité dans les cas mineurs, à la paraplégie ou à la tétraplégie dans les cas plus graves.

L’état neurologique du chien, ainsi que le temps écoulé depuis l’apparition des symptômes, sont les facteurs les plus importants qui déterminent le pronostic de l’animal.

Protrusion discale

La protrusion discale chez le chien est une maladie qui survient lentement et progressivement, et qui touche principalement les chiens de taille moyenne ou grande, et âgés.

Contrairement à d’autres hernies, ce type de problème est très similaire aux hernies dont peuvent souffrir les humains.

Hernie aiguë non compressive

Moins fréquentes chez les chiens, les hernies aiguës non compressives ou à grande vitesse peuvent survenir de façon soudaine, et sont liées à des traumatismes ou des exercices intenses.

Contrairement à d’autres hernies, celles-ci peuvent affecter les chiens de tout âge et de toute taille, il est donc important d’être attentif aux symptômes et de consulter un vétérinaire si vous suspectez une anomalie.

Diagnostic de la hernie discale chez le chien

Les chiens avec de tels symptômes doivent consulter un vétérinaire afin de réaliser un examen neurologique et un examen général.

Au cours de ces examens, le vétérinaire évaluera les réflexes du chien pour déterminer quelle partie de la colonne vertébrale est endommagée.

Pour évaluer le niveau de gravité de la hernie, les vétérinaires utilisent des méthodes d’imagerie telles que la tomodensitométrie (CT) et la tomodensitométrie par résonance magnétique (TRM), sous anesthésie.

Ces méthodes de diagnostic aident à localiser avec précision la hernie discale, et à pouvoir agir de la manière la plus précise possible.

Il existe deux niveaux de gravité : le niveau I, où le noyau pulpeux du disque dépasse et pénètre dans le canal rachidien, mais l’anneau fibreux externe reste intact.

Au niveau II, l’anneau fibreux se déchire et la masse du disque comprime complètement le canal rachidien. Une fois que tous les résultats ont été analysés, le vétérinaire déterminera le traitement le plus approprié pour votre chien.

Dans certains cas, la chirurgie peut être nécessaire pour soulager la pression sur la moelle épinière. Dans d’autres cas, un traitement conservateur, comme les médicaments et la physiothérapie, peut être suffisant pour améliorer les symptômes et la qualité de vie de votre chien.

En cas de diagnostic confirmé de hernie discale, une alimentation naturelle et équilibrée telle que le régime BARF pour chien peut aider à renforcer leur système immunitaire.

Traitement de la hernie discale chez le chien

Il existe plusieurs traitements que peuvent recevoir les chiens avec des hernies discales, à déterminer avec votre vétérinaire en fonction de l'avancée de la maladie et du profil de votre chien.

Traitement conservateur

Dans le cas d’une hernie discale légère chez le chien, le traitement conservateur se compose de plusieurs étapes. Le repos absolu est essentiel et des analgésiques et des anti-inflammatoires doivent être administrés pour soulager les symptômes.

Pour lutter contre le durcissement musculaire dans la zone endommagée, des thérapies telles que la lampe à chaleur ou des couvertures thermiques peuvent être utilisées. Si aucune amélioration n’est observée, le vétérinaire pourra vous prescrire des relaxants musculaires.

En outre, la physiothérapie peut être d’une grande aide dans le processus de récupération du chien.

Les massages et la marche sur une bande sous-marine, encadrée par un professionnel, contribuent à détendre et renforcer les muscles. Plus la musculature du dos est forte, plus la charge sur les disques affectés est faible.

Intervention chirurgicale

Si le traitement conservateur ne donne pas de résultats et si la sensation de douleur ou de parésie ne diminue pas, une intervention chirurgicale pourra être envisagée par votre vétérinaire. Sinon, des dommages irréversibles à la moelle épinière pourront être observés.

Pendant la chirurgie, le chien reçoit une anesthésie générale et le canal rachidien est ouvert pour réparer toutes les parties prolapsus du disque intervertébral. Cependant, il y a un risque d’endommager les nerfs, il est donc important de pratiquer la physiothérapie après l’opération pour renforcer les muscles environnants, et augmenter les chances de succès.

Postopératoire après une intervention chirurgicale

Postopératoire après une intervention chirurgicale
Postopératoire après une intervention chirurgicale

La récupération après une chirurgie peut être un long processus pour les chiens avec une hernie discale. La durée de l’hospitalisation dépend de la qualité des soins postopératoire et de l’état neurologique de l’animal.

Au début, le chien peut avoir des difficultés à marcher, avoir des épisodes d'incontinence urinaire, et besoin d’aide pour vider sa vessie, mais dans la plupart des cas, une amélioration est observée quelques jours après la chirurgie.

Des séances de rééducation et des visites de suivi dans votre clinique vétérinaire vous sont recommandées. Il est important de suivre les indications du vétérinaire pour assurer une récupération totale de votre chien.

Quelles sont les chances de guérison?

La guérison complète de la maladie peut dépendre de plusieurs facteurs, y compris la gravité et l’emplacement de la lésion, ainsi que le traitement qui sera administré.

Par conséquent, il est essentiel de consulter un vétérinaire dès que possible pour discuter des options thérapeutiques et prévenir les dommages potentiels à long terme. Des tests diagnostiques, une thérapie médicale et/ou chirurgicale ainsi qu’un plan de suivi à long terme peuvent être nécessaires pour vérifier l’état de votre animal.

La nourriture naturelle est primordiale pour renforcer le système immunitaire des chiens. Lorsque vous la préparez à la maison sans la valider par un spécialiste canin, vous courez le risque que son alimentation ne réponde pas aux besoins de votre chien.

Chez Dogfy Diet, nous personnalisons votre alimentation et incluons les ingrédients les plus adaptés aux pathologies et à l'état de santé de votre chien.

Les plus lus